CEREMONIE DE BIZUTAGE AU PRYTANEE MILITAIRE
Un moule de construction au service de la Nation
samedi 10 janvier 2009 par Alice

Le prytanée militaire, sous la direction du colonel d’aviation Mamadou Sissoko, a respecté la tradition, ce vendredi 04 décembre 2008, avec la cérémonie de bizutage édition 2008.

Il s’agissait par cette cérémonie, d’estimer la capacité morale et l’endurance des nouveaux éléments nommément appelés « les bleus » A en croire le directeur du prytanée, son établissement regroupe des enfants du Mali et de 08 autres pays africains dont : le Tchad, le Niger, le Gabon, la Guinée Conakry, le Togo, le Burkina Faso, le Sénégal et le Cameroun. Chacun d’entre eux est porte drapeau de son pays. Et les enfants du Mali doivent montrer le bon exemple pour le bien de tous les pays d’Afrique. Cette cérémonie de bizutage est organisée à l’intention des bleus pour les aguerrir aux rites et traditions venants des anciens : à savoir le respect du supérieur, l’esprit de sacrifice en tout lieu et en toutes circonstances, le devoir bien fait ...

Il avoue que les jeunes doivent comprendre que des générations entières se sont sacrifiées pour eux. Comme par devoir de génération, à leur tour de se sacrifier pour le bien des générations futures. Ils doivent être une fierté nationale Africaine. C’est pourquoi, chaque année, le prytanée du Mali, se sacrifie à cette traditionnelle cérémonie de bizutage des prytanées du monde, en y apportant des touches culturelles. Par tradition, les bleus de la 7 ème année deviennent des vrais éléments du prytanée, en recevant leur tribu des mains de leurs parrains de la 8ème année après toute cérémonie.

Les 48 bleus de cette année, ont donc reçu les leurs en ces termes : « Dieu, donnez- moi la souffrance, donnez-moi la force, donnez moi la gloire de recevoir tous les ordres venants de mes supérieurs pour le bien de tout le Mali ...moi élève du prytanée, je ne veux pas déshonorer mes anciens... », en présence du commandant de la 3ème région militaire, du directeur des écoles militaires et des parents d’élèves.

Lamissa SANGARE




Administration